Panique sur l'autoroute

Ce wk du 22 et 23 juin, nous étions a Aalten en Hollande pour organiser notre Flower Power Show, amenant tout le matériel dont nous avions besoin pour le concours dans un camion de 20 M2, loué par notre amie Jacqueline, et moi j'avais ma voiture et mon van avec 5 chevaux, pour que Jules puisse présenter des chevaux.

 

Le concours s'est très bien passé et avec les commentaires que nous avons reçus de certains participants, on peut supposés qu'ils étaient contents. 

 

Comme nous étions très fatigués, nous sommes partis le lundi matin de très bonne heure, pour le plus grand bonheur de Jacqueline qui adore se réveiller aux aurores. 

 

Nous avions décidé de voyager ensembles, Jules et moi devant avec les chevaux et Jacqueline et Camille derrière nous.

 

Tout allait très bien, jusqu'a ce que je perde Jacqueline dans mon rétro et que le camion devant moi roulait au ralenti, j'ai donc essayé de le dépasser mais le trafic était trop dense et je n'y arrivais pas. Avec des chevaux, je suis extra prudente.

C'est alors qu'une aimable personne derrière moi m'a fait des appels de phares en me laissant la place pour doubler le camion devant moi, hourra, j'étais si contente que j'ai voulu la remercier avec un petit double clic des warning, et la croyant pousser sur le bouton au triangle rouge du warning, je pousse sur l'arrêt de la voiture. Jamais je n'aurais cru qu'une voiture roulant a 100 km a l'heure pouvait s'arrêter aussi rapidement.

 

Nous sommes dans la file du milieu de l'autoroute, il y a un trafic d'enfer et ma voiture avec mon van rempli de chevaux ne répond plus est arrété en plein milieu de l'autoroute sur la file du milieu.

 

Mon cerveau s'est arrêté en même temps que la voiture, tellement des visions d'horreurs défilaient dans mon cerveau. Tant de gens meurent sur l'autoroute, ça va tellement vite.

 

C'est la que j'ai vu Jacqueline parqué sur la bande de secours et je me suis dit, espérons qu'elle ne sorte pas de son camion.

 

Heureusement la petite voiture blanche qui m'avait laissé passer était toujours derrière moi et très égoïstement je me suis dit, si quelqu'un arrive trop vite, elle fera tampon pour mes chevaux, quand j'y repense c'est horrible d'avoir des pensées pareilles. 

 

Dans mon effrois total, je n'arrive pas a refaire redémarrer cette voiture, et Jules à beau me dire: arrête la voiture, je le regarde halluciné en lui répondant: mais pétard on est arrêté, en fait une automatique comme mon Touareg et toutes les automatiques, il faut qu'elles soient sur le mode parking avant de pouvoir démarrer.

 

Jules avec son esprit bien plus vif que le mien, à mis la voiture en mode parking et me disais, pousse sur le frein, et je répondais je fais que ça, il me dit non Sophie tu pousses sur l'accélérateur donc change de pédale, la franchement j'étais ébahie qu'il sache quoi faire du haut de ses 21 ans et n'ayant jamais conduit d'automatique, il à ensuite poussé le bouton du starter et la voiture à redémarré. Ouf on s'en était pas si mal tiré et sans accident.

 

C'est alors, que me rendons compte de la chance qu'on avait eu, ça aurait pu être tragique, j'ai expliqué a Jules, que j'étais née sous une bonne étoile et qu'il avait de la chance d'en profité.

Pas sur que je l'ai convaincu,  mais comment ne pas croire en un karma aussi favorable dans des situations pareilles.

 

Je ne sais pas qui à été plus choqué dans cette histoire entre Jacqueline ou moi, mais ce qui est certain, c'est que transporter des chevaux est une responsabilité à peine croyable.

 

Cette mésaventure m'a enlevé l'envie de refaire des heures de route pour aller en concours avec des chevaux, c'est tellement de stress et tellement de responsabilité, c'est dans des situations pareilles qu'on s'en rend compte. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0